LA SYNDICALISATION DE LA FEMME : UNE NOUVELLE MISSION DE LA FESEN

jeudi 20 février 2020
par MAWOUEGNA Agbeyitsi
popularité : 1%

L’Hôtel AMY’S (Lomé) a servi de cadre le lundi 30 décembre 2019 à un atelier de sensibilisation et de formation des jeunes enseignantes sur « la syndicalisation de la femme ».

JPEG - 50.1 ko

Organisé par la Fédération des Syndicats de l’Education Nationale (FESEN) en partenariat avec l’Internationale de l’Education (IE) à travers le Réseau des Enseignantes Syndicalistes de l’Afrique de l’Ouest (RESAO), cet atelier a réuni environ soixante-dix participants (70) dont les Secrétaires Généraux des dix (10) syndicats de base de la FESEN. Madame SAMAH Tinka, dans sa présentation a d’abord mis l’accent sur le but de la syndicalisation des femmes avant de parler de la participation des femmes dans les organisations syndicales togolaises. Se basant sur les statistiques, elle a démontré que les femmes togolaises sont sous-représentées non seulement au niveau des cabinets ministériels, des missions diplomatiques et des institutions internationales, mais également au sein des syndicats. Sur la syndicalisation de la femme au Togo, elle a parlé des défis qui sont essentiellement liés aux rôles traditionnels des femmes dans la plupart des sociétés ; des facteurs qui empêchent la femme de se syndiquer avant de relever les avantages liés à la syndicalisation de la femme. A cet effet les discussions ont porté sur les stratégies à mettre en œuvre pour la syndicalisation de la femme et son accession aux postes de responsabilité. En groupes les participants ont identifié les obstacles et les stratégies possibles pour une meilleure représentation des femmes au niveau des syndicats.