Le travail des enfants compromet la réalisation d’une éducation de qualité

lundi 1er juillet 2013
par AYINDO Célèstine
popularité : 5%

Le 12 juin de chaque année, l’Internationale de l’Education (IE) et ses affiliés du monde entier célèbrent ensemble la Journée mondiale contre le travail des enfants (JMCTE). Cette journée leur permet de mettre en lumière l’ampleur mondiale du travail des enfants et de braquer les projecteurs sur la situation de millions d’enfants, de filles comme de garçons, qui doivent travailler aux quatre coins de la planète.

L’IE est la plus grande fédération mondiale d’enseignant(e)s représentant plus de 30 millions d’enseignant(e)s dans plus de 170 pays et territoires. Pour l’organisation et ses affiliés, la Journée mondiale contre le travail des enfants offre également une occasion unique de réaffirmer le droit de chaque enfant à une éducation publique de qualité. « L’IE souhaite enrayer le fléau du travail des enfants, car il compromet non seulement le droit fondamental des enfants à une éducation, mais aussi la réalisation des objectifs de l’Education pour Tous d’ici 2015 », a déclaré le Secrétaire général de l’IE, Fred van Leeuwen. « Chaque enfant doit avoir les mêmes chances d’accéder à une éducation de qualité. Nous n’y parviendrons pas tant que tous les enfants n’auront pas accès à des écoles saines et sûres, et ne suivront pas une éducation dispensée par des enseignant(e)s qualifié(e)s. » Les syndicats d’enseignants figurent parmi les pionniers du mouvement visant à prévenir et éradiquer le travail des enfants. Ces dernières années, de nombreuses organisations membres de l’IE ont mené des campagnes couronnées de succès dans leurs pays respectifs. Elles considèrent la lutte contre le travail des enfants comme un élément clé de leur plaidoyer en faveur du droit à l’éducation. Le 12 juin, des milliers d’enseignant(e)s prendront part à des activités organisées dans leur pays, dans le but de mettre un terme au travail des enfants et de promouvoir l’éducation pour tous les enfants. La campagne de l’IE « Une heure contre le travail des enfants » sera menée dans les écoles, les salles de professeurs comme au sein même des syndicats. Elle vise à sensibiliser les enseignant(e)s et les élèves au travail des enfants afin de les encourager à agir à différents niveaux et ce, tout au long de l’année.