ACTIVITES DU RESAO

Le principal objectif du RESAO est d’assurer la promotion syndicale, professionnelle et sociale des femmes en éducation. Les activités de ce réseau ont débuté au Togo en 1999 sous le Nom de Promotion des Femmes en Education (PFE).


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 26 juillet 2017
par AYINDO Célèstine

LE RESAO-FESEN A RENOUVELE SON BUREAU

Le Réseau des Enseignantes Syndicalistes de la FESEN (RESAO-FESEN) dont le but est de valoriser la femme dans sa fonction et de la rendre plus performante à tout égard, a renouvelé ses instances le Samedi 15 Avril 2017 dans les locaux du siège de la FESEN à Lomé.

jeudi 16 février 2017
par AYINDO Célèstine

ATELIER DE FORMATION DE MONITRICES EN TIC ET LE DEVELOPPEMENT ET LA MAINTENANCE DE SITE WEB

Le Réseau des Femmes Enseignantes de l’Afrique de l’Ouest (RESAO) en formation sur les TIC et le développement et la maintenance de site web à Lomé –Togo par le Centre Panafricain des Enseignants (CPAE) / Internationale de l’Education Région Afrique (IERAF.

mercredi 30 mars 2011

Activité des femmes de la FESEN

Assurer la promotion syndicale, professionnelle et sociale des femmes en Education, tel est le principal objectif du Réseau des Enseignantes syndicales de l’Afrique Occidentale (RESAO), branche de la FESEN (Fédération des Syndicats de l’Education National du Togo). Pour atteindre cet objectif (...)
mercredi 9 décembre 2009

Droits des enfants

L’ignorance et la méconnaissance des textes font que les violations des droits des enfants en général et en particulier ceux des filles et des femmes continuent à être commises. C’est pourquoi le RASAO/FESEN s’investit pour la protection des droits des enfants et des femmes. Le RESAO/FESEN a voulu (...)
mercredi 9 décembre 2009

Les violences en milieu scolaire

Investir dans les jeunes filles et dans les femmes pourquoi pas ? L’Histoire depuis plus d’un siècle maintenant tourne en faveur des femmes et des enfants et en particulier les filles. Cette couche était considérée depuis longtemps comme des investissements inutiles pour la société En réalité, nous (...)